International - Programme FSP mère-enfant : 2008-2012
 

Les objectifs de Santé concernant la Mère et l’Enfant constituent un élément essentiel des « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (OMD). Les formations francophones de qualité des personnels de santé contribuant à l’amélioration des soins de la mère et de l’enfant sont encore à développer tant dans le domaine curatif que préventif.

La bibliothèque des ressources numériques du projet Mère-Enfant

Cette situation est particulièrement difficile dans les pays du Sud et certains pays d’Asie, confrontés à d’importants problèmes de santé maternelle et infantile et à un fort taux de mortalité. Le nombre de cadres compétents y est souvent limité par le nombre insuffisant de formations universitaires francophones couvrant ces domaines.

L’objectif principal de ce projet réside dans les formations initiales et continues de personnels médicaux et paramédicaux de terrain (auxiliaires de santé, infirmières, aides-soignantes, sages-femmes) intervenant dans les procédures de santé liés à la mère et à l’enfant, depuis la conception de l’enfant jusqu’au sevrage maternel.

Il vise à compléter l’offre de diplômes universitaires existants dans les pays de la zone prioritaire et à en faciliter l’accès par l’utilisation de l’internet. Ainsi 9 DU/DIU représentants 2250 heures de formation seront créés et déployés par le biais d’une bibliothèque virtuelle. Au terme des 4 années fixées pour ce déploiement, ce sont plusieurs centaines de tuteurs locaux, futurs enseignants-chercheurs des universités locales qui auront bénéficié de ce projet, ainsi que plusieurs milliers d’apprenants de ces pays.

Toutes les formations seront diplômantes ou seront sanctionnées par des certificats de compétence. Des accords interuniversitaires permettront aux instituts de formation supérieure des pays cibles d’intégrer les UE dans leurs propres cursus et favoriseront la co-diplômation internationale. Les cours seront construits sur un format d’équivalents ECTS, « equivalent european credits transfert system », afin d'en assurer la reconnaissance internationale.

Ce projet s’appuie sur les moyens et l’expérience du GIP Université Médicale Francophone Virtuelle (UMVF) formé par la totalité des 33 universités françaises à composante médicale. L’étroite collaboration qui préexiste entre l’UMVF et le réseau médical francophone, l’association avec le GIP ESTHER (Ensemble pour une solidarité thérapeutique hospitalière en réseau, http://www.esther.fr/), devraient contribuer à en faciliter le déploiement.

Les pays concernés sont localisés dans l’Afrique Subsaharienne (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Congo Brazzaville, Tchad et Madagascar), l’Afrique du Nord (Tunisie, Maroc, Algérie) et l’Asie du Sud Est (Cambodge, Laos, Vietnam).

Les structures équipées pour le numérique et le haut débit de l’Agence Universitaire de la Francophonie, AUF, du réseau ADEN et de l’OMS, seront mises à disposition des formations qui se feront sur place dans les pays du FSP, sous le contrôle des facultés de médecine locales.

L’intégration d’une formation aux technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) et l’accès au réseau médicale virtuel francophone contribueront à doter les professionnels de santé de ces pays, de moyens modernes leur permettant d’adapter leurs connaissances et pratiques aux évolutions médicales, grâce aux progrès de la science dans ces domaines.

Enfin l’utilisation de réseaux communautaires participera au désenclavement des équipes de recherche médicale et pédagogique de la Conférence Internationale des Doyens de médecine d’expression française, CIDMEF et de sa composante africaine, la CADMEF. Cet usage du numérique contribuera à renforcer la collaboration de ces pays avec les institutions médicales telles que l’INSERM, l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique en France, l’Institut Régional de Santé Publique de l’OMS situé à Ouidah (Bénin) en leur offrant une mise à niveau permanente.



     Copyright @2012 UNF3S tous droits réservés           webmaster